Aller au menuAller au contenu

L'innovation comptable au service de la détermination du résultat fiscal

Les 28, 29 et 30 septembre derniers se tenait le 71ème Congrès de l’Ordre des Experts-Comptables à Bruxelles. A cette occasion, Laurent Didelot, enseignant en comptabilité et fiscalité à l’IAE DIJON, a présenté une innovation qui pourrait révolutionner l’activité des experts-comptables en automatisant et sécurisant le passage du résultat comptable au résultat fiscal des entreprises.

La méthode

 

Laurent Didelot propose de faire le lien entre le résultat comptable et le résultat fiscal grâce à des écritures comptables enregistrant les divergences existant entre la fiscalité et la comptabilité dans des comptes d'une classe ad'hoc (F comme fiscale). Avec cette méthode, les entreprises pourraient sécuriser et simplifier leurs traitements fiscaux :

  • assistance à la détection des divergences
  • suivi des divergences provisoires
  • établissement automatisé de l’imprimé 2058A
  • possibilité de fournir ses états financiers en bases fiscales
  • automatisation de la détermination des bases d’impôts différées

Cette innovation aboutirait à la création d’un FEF (fichier des écritures fiscales) relié au FEC (fichier des écritures comptable) qui existe déjà.

 

Et après ?
Un hackathon, c’est-à-dire un événement au cours duquel des équipes de développeurs se réunissent pour concevoir un projet informatique, a été organisé à l’occasion du Congrès. Les développeurs se sont penchés sur un logiciel qui pourrait voir le jour prochainement et permettrait de déployer la théorie exposée par Laurent Didelot.

 

Pour en savoir plus
L’innovation « comptable » au service de la détermination du résultat fiscal, un ouvrage de Laurent Didelot, Odile Barbe et Claude Lopater, publié par l’Ordre des Experts-Comptables (OEC) et les Editions Lefebvre.