Aller au menuAller au contenu

Témoignage étudiant : un semestre au Chili

Témoignage étudiant : un semestre au Chili

Asmaa, étudiante en Master 2 Management et Administration des Entreprises, a vécu une mobilité au Chili dans le cadre du 3ème semestre d’études à l’étranger obligatoire en Master MAE.

Voici son témoignage :

Guillemet-debutPouvoir partir à l’étranger dans le cadre de son cursus universitaire est une opportunité en or ! C’est l’occasion de pouvoir vivre en immersion dans une culture qui nous est étrangère, tout en partageant tous les aspects du quotidien des locaux, et ainsi découvrir le pays de l’intérieur sur une période de plusieurs mois. L’Amérique latine et sa culture m’ont toujours beaucoup attirée. J’ai donc choisi de partir au Chili qui me semblait être un bon compromis entre découvertes personnelles avec les voyages et enrichissements professionnels avec l’université partenaire.

La découverte du Chili

Les Chiliens sont des gens très chaleureux et curieux qui prennent plaisir à échanger avec les étrangers afin de connaître leur culture, et ils apprécient également beaucoup de partager la leur.
La diversité des territoires du Chili est impressionnante : entre le désert au Nord, la région des lacs et volcans au Sud et la Patagonie à l’extrême Sud, il y a de quoi assouvir ses envies de découverte !
La culture artistique chilienne a aussi été une belle surprise : toutes les formes et tous les mouvements artistiques ont leur place, avec des influences latines, nord-américaines, autochtones/indigènes et européennes principalement.

L’université

Le campus principal de l’université de Talca se situe à environ 3 heures de route de la capitale,  Santiago.
Pour ma part, j’ai choisi un autre campus : celui de la capitale. Même s’il est beaucoup plus petit, il proposait le même cursus et les mêmes cours en management et administration des entreprises que le campus principal. Mon choix a aussi été guidé par la richesse de l’offre culturelle et la proximité des réseaux de transports que l’on peut trouver à Santiago.
L’université de Talca de façon générale est une université relativement jeune (1981), avec des infrastructures comprenant tout le nécessaire pour suivre un cursus universitaire dans de bonnes conditions. Les enseignants et le personnel administratif se sont toujours montrés à l’écoute, disponibles et compréhensifs vis-à-vis des étudiants, encore plus avec les internationaux. L’intégration se fait très naturellement. Le campus principal de Talca propose des cours en espagnol et en anglais, mais tout dépend des options et filières. En revanche le campus de Santiago ne propose que des cours en espagnol. Le nombre d’étudiants par classe est en moyenne d’une vingtaine ce qui permet de faciliter les échanges avec les enseignants.

Mes meilleurs souvenirs

Je retiendrai la simplicité des échanges avec les chiliens, qui se sont toujours montrés bienveillants à l’université et en dehors, même si parfois leur espagnol était plus difficile à comprendre que celui de leur voisin, du fait de l’usage des idiomes et de l’argot.
Je recommande vivement aux étudiants de partir, encore plus au Chili, c’est une chance qu’il faut savoir saisir. En plus de souvenirs impérissables, on en revient avec un bagage culturel et une langue de plus parlée à son actif. Guillemet-fin